JACQUES BREL

Posté by admin on 08/09/2018 in Uncategorized Commentaires fermés |

Le Voyage
au bout de la vie

 


En librairie depuis le 12 septembre 2018


 

couv


Dans son projet de tour du monde à la voile avec sa compagne Maddly, après l’appareillage à Anvers en juillet 1974, l’île d’Hiva Oa devait être une simple escale ; Jacques Brel en fera le terme de son voyage et sa dernière demeure – comme Paul Gauguin, trois quarts de siècle plus tôt… « Ce n’est pas pour rien qu’il a joué L’Homme de la Mancha, déclarait Brassens le jour de sa mort, le 9 octobre 1978. C’est parce qu’il était un véritable Don Quichotte dans la vie. » Et c’est bien ainsi qu’on se souvient de lui aux Marquises : s’illustrant avec son avion par un rare altruisme dans le ciel pas toujours pacifique de Polynésie, évacuant des blessés, des malades, des femmes enceintes, transportant des passagers ou du courrier, des vivres, des médicaments, etc., parfois au péril de sa propre vie.

 

Parti sur ses traces en 2011, Fred Hidalgo a reconstitué ses dernières années. Son enquête, qu’il a poursuivie depuis lors et menée à son terme au printemps 2018, retrace son parcours aux antipodes où l’homme, redevenu anonyme après avoir tourné sans regret le dos à la gloire, opéra la jonction avec son œuvre. Ce que Brel avait rêvé tout éveillé durant son enfance, puis théorisé de façon si brillante – imprimé sur papier, gravé sur disque, interprété sur scène, porté à l’écran et, bien sûr, proclamé haut et fort dans ses interviews –, il lui a fallu moins de trois ans, ses trois dernières années, pour le mettre en pratique là où « gémir n’est pas de mise »… Ses anciens amis, devenus entre-temps ceux de l’auteur, en témoignent amplement dans cet ouvrage spécifique sur sa « vie d’après », une vie d’aventurier des mers et des airs puis de « bon larron » des Marquises où Don Quichotte le dispute à Saint-Exupéry.

Cinq ans après L’aventure commence à l’aurore, ce Voyage au bout de la vie – enrichi pour un tiers environ d’informations inédites, de documents et témoignages nouveaux (voir rubrique Auteur) – atteste combien il transforma une vie d’artiste, déjà flamboyante, en destinée d’exception. Ou comment, en se faisant marquisien, Jacques Brel le « Belgien » est devenu pour de bon, réellement, le Grand Jacques.

(464 pages + nouveau cahier photo de 16 pages ; annexes avec chronologie, discographie, filmographie, bibliographie, témoignages et index – format 153 x 240 mm – Éditions de l’Archipel.)

___________________

NB. Lire l’article plus développé dans la rubrique AUTEUR de ce site (avec la revue de presse) et voir aussi celui, illustré de photos et vidéos, du blog Si ça vous chante.

 


Disponible en librairie et sur les principaux sites de vente par correspondance

 

quichote1

JEAN-JACQUES GOLDMAN

Posté by admin on 16/11/2016 in Uncategorized Commentaires fermés |

Confidentiel

 


En librairie depuis le 16 novembre 2016


 

jjg_couv


C’est un livre attendu depuis longtemps (l’Agence France Presse a été la première à annoncer sa sortie… dès 2005 !), car c’est à Fred Hidalgo que Jean-Jacques Goldman avait déclaré alors qu’il arrêtait les disques et la scène. Aujourd’hui, après trente ans au service des Restos du Cœur, il a décidé aussi de tourner cette page.

Cette biographie, nourrie d’entretiens exclusifs recueillis au fil de trois décennies, d’anecdotes et de confidences, est le fruit de relations privilégiées entre un chanteur à succès mais secret et un journaliste amoureux de la chanson. C’est l’histoire d’un fils d’immigrés juifs, demi-frère d’un révolutionnaire abattu à 35 ans par un commando d’extrême droite, devenu l’auteur-compositeur-interprète français le plus populaire de sa génération ; le plus courtisé aussi par ses pairs, après avoir été vilipendé par la grande presse qui, à ses débuts, ne voyait en lui qu’un « chanteur à minettes » éphémère…

Riche de moments émouvants et forts, l’ouvrage retrace le parcours d’un artiste hors normes (commenté par lui-même), le destin singulier d’un homme resté modeste, solidaire et discret malgré les disques d’or, de platine, de diamant et les records en tout genre. Et c’est « la personnalité préférée des Français » qui se révèle comme jamais, en nous faisant entrer dans la confidence…

(572 pages + cahier photo de 16 pages, annexes avec repères biographiques, discographie, index, etc. – format 153 x 240 mm – Éditions de l’Archipel.)

___________________

NB. Lire l’article plus développé dans la rubrique Auteur de ce site (avec la revue de presse) et voir aussi sur le blog Si ça vous chante.

facebook

 


Disponible en ligne sur Amazon.fr ; Chapitre.com ;
Decitre.fr ; Dialogues.fr ; Fnac.com ; Furet du Nord ;
Mollat.com ; Librairie Archambault au Québec ; etc.
Également disponible en numérique sur
Google ; Kobo ; Numilog ; Booken ; etc.
Et sur commande en librairie

 

quichote1

LA MÉMOIRE QUI CHANTE

Posté by admin on 17/10/2016 in Uncategorized Commentaires fermés |
  1. Journal d’un échanson

     

couv-lmqc-pour-site


C’est un livre sur la vie, l’amour, l’argent, les amis et les roses, comme dit la chanson.
 Un livre sur les choses de la vie… et de la mort aussi. Un livre, surtout, qui donne à voir la couleur des choses à travers le prisme de la chanson, de ceux qui en vivent et en meurent, dans les fastes de la célébrité ou le drame de l’anonymat. Pas de faux-semblants, rien que la vérité, toute la vérité, de l’émotion brute, fruit des rapports d’amitié ou souvenirs de l’auteur avec les artistes et autres passeurs de chanson au long cours.

Chemin faisant, ce livre raconte l’évolution de la chanson francophone contemporaine, reflet fidèle de l’air du temps et de notre société, comme celle des journaux Paroles et Musique et Chorus qui l’auront marquée de leur empreinte. Il brosse aussi, entre les lignes, le portrait de républicains espagnols, réfugiés en France en 1939, dont le fils tomberait amoureux fou de la chanson et de la langue françaises… Véritable hymne à celles-ci, à la poésie, à la musique, à l’écriture, ce « journal d’un échanson » qui invite à goûter aux plus divins des nectars, comme autant de philtres d’amour enchanteurs, est un peu le livre d’une vie, du moins l’expression sans fard d’une mémoire qui chante.

L’ouvrage est parsemé de lettres et documents divers adressés au fil du temps à l’auteur par certains des artistes à l’affiche dans cet ouvrage. La couverture est l’œuvre de l’incomparable Bridenne (qui est d’ailleurs l’auteur de l’illustration ci-dessous).

 

dessin-ouverture-ulule

664 pages, grand format (152 x 240 mm) ; 84 chapitres divisés en 4 parties, plus un avant-propos, un prologue, un épilogue et des annexes; de nombreux chanteurs (et professionnels) évoqués dont une cinquantaine en haut de l’affiche.

disponible-par-correspondance


NB.
Lire l’article plus développé dans la rubrique Auteur de ce site et sur le blog Si ça vous chante.
 
quichote1
 
 

515

JACQUES BREL

Posté by admin on 13/07/2013 in Uncategorized |

Après Brel le chanteur, après Brel l’acteur,
voici Brel l’aventurier !

 

L’aventure
commence à l’aurore

 


En librairie depuis le 4 septembre 2013



C’est l’histoire méconnue d’un marin au long cours et d’un pilote au grand cœur ; l’histoire d’un homme qui, après avoir abandonné la scène et les plateaux de cinéma en pleine gloire, réalisa « un impossible rêve » : on connaissait le chanteur qui avait mal aux autres, on découvre l’être humain leur prêtant assistance, dans les mers du Sud, sans ménager ses forces…

couv-Brel-siteL’aventure commence à l’aurore, en juillet 1974 : Jacques Brel largue, à Anvers, les amarres de son voilier, l’Askoy, pour un voyage qui va le mener au bout de la vie, jusqu’à cette « île au trésor » dont il rêvait depuis l’enfance. Bientôt seul à bord avec sa compagne Maddly, il traverse le Pacifique et jette l’ancre aux Marquises, dans une baie d’Hiva Oa. Cela devait n’être qu’une simple escale : après un sérieux coup de semonce l’obligeant à se faire amputer d’un poumon, ce sera sa dernière demeure, en octobre 1978, tout près de Gauguin dont le voyage, lui aussi, avait pris fin ici, trois quarts de siècle plus tôt.

Mais entre-temps, véritable Don Quichotte dans l’âme, l’homme avait rejoint l’artiste en s’illustrant par son altruisme, surtout aux manettes du Jojo, un bimoteur acheté à Tahiti, transportant le courrier, les malades et les femmes enceintes par tous les temps, tout en s’évertuant à développer la Santé et la Culture aux Marquises. Car cet Homme de la Mancha qu’il avait si bien interprété à la scène, Brel l’a incarné réellement à la ville – dans les îles ! –, comme le montre, témoignages à l’appui, cet ouvrage riche en anecdotes et informations inédites.

panneau-AtuonaUn récit à la construction originale, né d’un reportage doublé d’une enquête, où s’impose le parallèle avec Gauguin, où l’on croise Antoine, Barbara, Brassens, Ferrat, Juliette Gréco, Lama, Perret, Reggiani, Salvador, Lino Ventura… et François Mitterrand, qui révèle − grâce à la découverte de chansons enregistrées à Hiva Oa ! − les secrets de l’écriture du dernier album, qui rappelle aussi, et entre autres, les causes et circonstances véritables de la mort de Brel, il y a tout juste trente-cinq ans. Un voyage sur les traces du Grand Jacques du Plat Pays aux Marquises, où, sans qu’on s’en doute en Europe, il comptait réaliser encore bien des rêves…

(384 pages 154 x 240 mm + cahier photo 12 p. couleur. L’Archipel, 2013)

 


 Disponible en ligne sur Amazon.fr ; Chapitre.com ;
Decitre.fr ; Dialogues.fr ; Fnac.com ; Furet du Nord ;
Mollat.com ; Archambault (Québec) ; etc.
Également disponible en numérique sur Google ;
Kobo ; Numilog ; etc.
Et sur commande en librairie

Lire l’article plus développé dans la rubrique « Auteur » 

Copyright © 2013-2018 Fred Hidalgo Tous droits réservés

Site réalisé par David Balny et Mauricette Hidalgo