JACQUES BREL, LE VOYAGE…

Le Voyage au bout de la vie

 

 

couv 500 px - 17cm 72 dpi pour journaux

 

Si le premier ouvrage de Fred Hidalgo sur « la vie d’après » de Jacques Brel aux Marquises, sa vie après la scène et le cinéma (L’aventure commence à l’aurore, 2013), constituait déjà « le volet qui manquait » (cf. Philippe Meyer à la radio) pour compléter son parcours fulgurant (Brel est mort à 49 ans seulement, le 9 octobre 1978), Le Voyage au bout de la vie pourrait bien être le livre définitif sur l’homme redevenu anonyme et incarnant pour de bon dans les îles ce Don Qui-chotte qu’il avait admirable-ment joué à la scène…

La raison essentielle ? Les liens d’amitié qui se sont tissés au fil des ans entre les anciens amis de l’artiste en Polynésie et l’auteur, instaurant une confiance telle entre eux que plus rien des souvenirs des uns n’est aujourd’hui étranger à l’autre. Fred Hidalgo s’en explique ainsi dans un « avertissement » au lecteur :

« Bientôt cinq ans que nous discutons ensemble, passionnément, des souvenirs qu’il a laissés sur place, des rencontres qu’il y a effectuées, des projets qu’il formait. La raison de cette (possible) fièvre ? La lecture de L’aventure… Deux ans après nos bavardages initiaux – quand nous apprenions simplement à nous connaître (et que l’idée d’un livre ne m’effleurait pas encore) –, chacun des proches de Brel aux antipodes s’est déclaré ému d’avoir retrouvé au fil des pages l’homme hors du commun qu’il (ou elle) avait connu. Tel qu’en lui-même. Conforme, intact, intègre. Vivant. Dans la vérité des choses et non dans l’artifice du spectacle (bien qu’une même sincérité ait toujours accompagné Brel à la ville comme à la scène). Des affinités communes sont apparues, des rapports de confiance se sont instaurés…

Fred et Michela

« C’est une chance insigne d’avoir intégré ainsi le cercle restreint des amis du poète disparu et d’être à présent considéré, qui plus est, comme le confident privilégié des affaires bréliennes de Polynésie ! Une chance rarissime, aussi, d’avoir bénéficié de l’éclairage intime (et lumineux) du témoin principal de l’ensemble de la carrière et de la “vie d’après” de Jacques Brel ; je veux parler du gentleman du monde de la chanson et pourtant si discret Charley Marouani. Brel_marouaniPrésent de l’époque de ses débuts, aux Trois Baudets de Jacques Canetti, jusqu’à son dernier tour de chant à Roubaix ; toujours à ses côtés dans les moments essentiels : la signature du “contrat à vie” avec Eddie Barclay, les premiers jours de bonheur à Hiva Oa, l’enregistrement du dernier album, le retour ultime et le clap de fin…

« Cinq ans à recueillir des confidences, à compiler des documents, à accumuler des anecdotes ; cinq ans à enrichir notre connais-sance de la vie méconnue du Grand Jacques outre-mer… Et nous voilà ce soir ! Impossible d’en rester à ce qui s’apparentait chaque fois davantage, pour moi, à la première mouture d’un ouvrage encore à naître. Celui que j’avais appelé en cours de récit, tant il s’im-posait de lui-même, Le Voyage au bout de la vie. En septembre 2014, à la sortie en poche de L’aventure…, j’aspirais déjà plus que tout à cette nouvelle édition entièrement révisée et largement augmentée, qui ne serait ni tout à fait la même ni tout à fait une autre. Qui raconterait la même histoire, sans être vraiment le même livre.

C’est aujourd’hui chose faite. »

Plus qu’une réédition, un livre original

Outre cinq nouveaux chapitres, de nouveaux témoignages importants en annexes (Michel Gauthier, le pilote, qui fut le premier à écouter sur place toutes les chansons du futur album des Marquises ; André Philippe, l’éditeur, le seul professionnel avec Charley Marouani à avoir fait le voyage aux Marquises du vivant de Brel ; Serge Lecordier, « la mémoire d’Hiva Oa », qui a bâti l’Espace Jacques-Brelbrel Dinghy et créé l’aéroclub Jacques-Brel d’Atuona), des fac-similés de lettres manuscrites inédites de l’artiste ainsi que celui d’un texte de Brassens sur lui, l’auteur a revu de fond en comble son premier livre. Si les chapitres commencent et se terminent pour la plupart de façon identique, il y a apporté de nombreuses modifications (des corrections et précisions mais surtout des informations et des anecdotes nouvelles, des dialogues et des témoignages en situation). Au total, Le Voyage au bout de la vie compte près d’un tiers de texte supplémentaire. Enfin, le cahier photos (16 pages au lieu de 12) comporte nombre d’images nouvelles, rares ou inédites.

NB. En annexes, le livre propose une chronologie (complétée de propos de l’artiste en situation) et une discographie très détaillées, une filmographie complète, une bibliographie sélective, ainsi qu’une présentation des Éditions Jacques-Brel et les trois témoignages cités ci-dessus. Le corps du récit lui-même se compose de vingt-huit chapitres, outre un prologue (« Le principe d’imprudence ») et un épilogue : « Il pleut sur l’île d’Hiva Oa… »

Chez l’Archipel, Paris, 464 pages + cahier photos de 16 pages (format 154 mm x 240). Disponible en librairie à partir du 12 septembre 2018, puis sur les principaux sites de vente par correspondance.

 


Revue de presse


==RADIOS==

• « Le temps d’un bivouac » : émission de
Daniel Fiévet

(France Inter, dimanche 26 août 2018, 17-18 heures)

Jacques Brel ou la course aux rêves. Une émission d’une heure consacrée à la vie du Grand Jacques aux Marquises et à son implication auprès des Marquisiens. Une heure d’entretien entrecoupée de propos de Brel tirés d’archives rares.

Temps bivouac

 

 


==BLOGS ET SITES==

 • Nos Enchanteurs, le quotidien de la chanson
(12 septembre 2018)

Biographie à revers ? Récit d’aventures ? Le titre est éloquent c’est d’abord un voyage. Voyage sur les mers avec l’Askoy ; voyage dans les airs avec Jojo ; voyage au cœur de l’humanité, de la Belgique aux Marquises ; voyage dans le monde de la chanson, dans celui des marins, dans celui des pilotes dans celui plus méconnu des habitants de ces îles lointaines. Voyage aussi dans la tête et dans le cœur d’un homme qui a vécu et dépassé les tempêtes de l’océan, les caprices de la navigation aérienne, les croche-pieds perfides du show-business et ceux plus douloureux encore de la maladie.

 nos enchanteurs

 

 

 

 

 

 

 

 

 Lire l’article ici

 


• Le Doigt dans l’œil : magazine culturel
(10 septembre 2018)

C’est toute l’aventure de St Ex’ et l’Aérospatiale que Jacques et Maddly vivent au jour le jour. […] Exigeant et attentif à bien resituer les faits, Fred Hidalgo nous fait partager intimement cette fin du voyage, cette invitation au possible rêve et à une quête don quichottesque où les ailes des moulins vous envoient dans les étoiles. Voyageurs immobiles et aventuriers de salon, offrez-vous quelques moments aux Marquises, ce livre est aussi fait pour vous…

Le doigt

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire l’article ici

Copyright © 2013-2018 Fred Hidalgo Tous droits réservés

Site réalisé par David Balny et Mauricette Hidalgo