SAN-ANTONIO

Le Roman de San-Antonio

 

balzac_couvT1 275 px

San-Antonio
poussa la porte
et
Frédéric Dard
entra

Tome 1 : première époque (1921-1971)
(456 pages, format 160 x 240 mm)

 

 

 

Né la même année que San-Antonio, considéré par Frédéric Dard comme « le premier des fidèles » puis « le plus féal
de [ses] féaux », Fred Hidalgo sera proclamé, à l’occasion du 50e   anniversaire du héros et porte-parole de l’écrivain,
Grand Connétable de la San-Antoniaiserie  ! Témoignage d’une longue complicité affective, semée de confidences inédites et d’entretiens exclusifs, d’anecdotes drôles ou émouvantes, d’embûches et d’impondérables également,
cet ouvrage retrace l’histoire du romancier français le plus novateur (et populaire) du XXe siècle qui, un jour, poussa
la porte de l’imaginaire d’un lecteur de quinze ans
(futur fondateur du Club San-Antonio et de son bulletin Le Petit San-Antonien) et entra chez lui – pour de bon ! – à l’époque où il tentait de refaire sa vie, « même au prix de sa mort ».

 

1966-frederic_fred pour 4eUn récit à deux voix et quatre mains où se dévoile l’essentiel : l’humain généreux, humble et désespéré, « mais avec élégance », derrière son double de papier à l’humour irrésistible et ravageur, génie de l’outrance et du bon sens sous des dehors politiquement incorrects. Mais aussi l’homme de lettres tiraillé entre sa face « académisable » et celle du « pisse-copie » dynamiteur en chef de la langue française, malaxée avec constance et gourmandise, cinq décennies durant, quitte à être longtemps cloué au pilori par l’intelligentsia médiatico-littéraire.

C’est le siècle de Frédéric Dard (1921-2021), d’abord journaliste puis auteur aux multiples facettes (quelque trois cents livres, vendus à plus de deux cents millions d’exemplaires de son vivant), dramaturge, scénariste, dialoguiste, nouvelliste et même librettiste, que l’on découvre ou revisite au cours de cette traversée de l’intime. Plus qu’un recueil de souvenirs, plus qu’une biographie, c’est un véritable roman, un roman vécu (en deux tomes : le second, San-Antonio sans alter ego, est complété d’un cahier photo et d’importantes annexes), foisonnant de personnages hauts en couleur, qui émerge au terme du voyage : le roman de San-Antonio.

___________________

balzac_couv_SA_2 275 px

San-Antonio
sans alter ego

 Tome 2 : seconde époque
(1971-2021)
(380 p. + cahier photo 16 p.
n&b et couleur, suivi d’annexes :
repères biographiques,
l’œuvre Dard – livres, théâtre,
cinéma, télévision… –, documents d’archives exclusifs, etc.)

 

 

En 2021, Frédéric Dard aurait eu 100 ans et plus d’une occasion de se dilater la rate en écoutant les people célébrer post-mortem sa gloire et ses dons de précurseur, alors qu’un demi-siècle plus tôt, à de rares exceptions près,
on lui tournait volontiers le dos. En 1971, si le grand public plébiscitait le petit monde de San-Antonio, son créateur restait tricard dans les émissions littéraires et la belle
société qui ne voyaient toujours en lui qu’un vulgaire auteur de romans de gare. Sous couverture policière, il bâtissait pourtant une œuvre au style novateur et à la prose hilarante,
singulière aussi dans la gravité de ses apartés, mais follement revigorante, surtout dans sa traque sans trêve et
sans fin d’une espèce honnie qui le rendait xénophobe :
la race des cons, seuls « véritables étrangers de l’existence ».

 

FH-FD-Paris ITV 97Tout basculera au début de la décennie suivante après que Frédéric Dard et San-Antonio auront « opéré leur jonction »… Réconcilié avec lui-même, salué dans la presse, loué sur les plateaux de télé, vénéré par des pensionnaires du quai Conti et courtisé par celui de l’Élysée, l’auteur de Bourgoin-Jallieu connaîtra vingt glorieuses, ponctuées de quatre à cinq San-Antonio par an (tiré, chacun, jusqu’à 600 000 exemplaires !) et de chefs-d’œuvre hors saga aux titres improbables : Y a-t-il un Français dans la salle ?, Faut-il tuer les petits garçons qui ont les mains sur les hanches ?, La vieille qui marchait dans la mer

La leçon de « la plus grande épopée littéraire de l’après-guerre », en 174 épisodes (et 9 hors-série) ? Avoir rendu plus belle et heureuse la vie de plusieurs générations de lecteurs (et de lectrices !) qui attendaient « le prochain » comme leur pain quotidien. San-Antonio a fini néanmoins, malgré l’essai transformé par Patrice Dard de le prolonger d’une quinzaine d’années, par devenir « maigre et poli, parce que mort et silencieux ». Mais pour ses féaux, qui se comptaient par millions, a fortiori pour son Grand Connétable de la San-Antoniaiserie, San-Antonio reste présent, bien vivant et à jamais sans alter ego.

Chez Balzac Éditeur, tome 1 : 456 pages ; tome 2 : 380 pages + cahier photos de 16 pages (format 160 mm x 240). Disponible en librairie et sur les principales plateformes de vente en ligne : Fnac, Mollat, le Furet du Nord, Amazon, LaLibrairieDecitre, DialoguesChapitre, Cultura (tome 1 et tome 2), etc.

 


Revue de presse


 

==PRESSE ÉCRITE==

• Le Dauphiné Libéré
(14 novembre 2022)

« Considéré par Frédéric Dard comme “le premier des fidèles”, Fred Hidalgo ragaillardit le désir de lire ou relire son immense œuvre. […] 800 pages truffées d’anecdotes rares, drôles, émouvantes voire tragiques, d’entretiens, de confidences, de correspondances, de documents et de photos inédites. Un livre vivant né d’une amitié de trente-cinq ans, […] récit à deux voix et quatre mains où se révèle l’humain généreux, humble et désespéré… Une biographie gargantuesque. »

 

Dauphine avec Une

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


• L’Écho Républicain
(6 novembre 2022)

« Le récit est si riche d’anecdotes, de moments drôles, forts, tragiques, croquignolesques, inédits, qu’il a fallu deux tomes pour ne rien oublier […] Son auteur […] réussit la prouesse de faire bien plus qu’une biographie d’un personnage double, Frédéric Dard et San-Antonio, […] Fred Hidalgo a mené une enquête en profondeur… à la manière de San-Antonio lui-même, c’est-à-dire-dire en toute liberté et avec ce phrasé si particulier donnant tout son pittoresque à un personnage tout en verve. […] Entre biographie, décryptage d’une œuvre et d’un auteur ayant si bien servi la langue française en y insufflant un formidable esprit de drôlerie et de liberté, […] ce double roman est un cadeau à la hauteur de son aura et de sa modernité. »

 

L'ECHO ITV SA HIDALGO 1500 px

 

 


• Le Dauphiné Libéré
(16 octobre 2022)

Le Roman de San-Antonio devait être édité en 2000. La crise Covid en a décidé autrement. Et c’est tant mieux puisqu’au lieu d’un ouvrage, c’est deux qui seront disponibles dès la mi-novembre. […] Il s’agit d’un témoignage unique sous forme de récit vécu et partagé par Fred Hidalgo avec Frédéric Dard. Des ouvrages où l’on découvre ou revisite son parcours, de Bourgoin-Jallieu, sa ville natale, à Saint-Chef où il vécut enfant et repose aujourd’hui, en passant par Les Mureaux où il inventa San-Antonio. Françoise Dard a souligné que c’était l’ouvrage le plus juste jamais écrit sur son époux… »

 

Dauphine Libere haute def 1500 px

 


 

• La Semaine du Roussillon
(27 avril – 3 mai 2022)

Capture Semaine

Drôle d’aventure ! Fred Hidalgo […] a eu la chance de voir Frédéric Dard, le père de San-Antonio, lui rendre visite alors qu’il n’avait que 16 ans. L’écrivain avait été touché par un courrier de ce jeune lecteur admiratif de ses romans. S’ensuivirent une amitié et de multiples rencontres qui s’étalèrent sur trente-cinq ans, jusqu’à la mort de l’écrivain. […] Achevé en 2020 mais non publié à cause de la crise sanitaire, l’ouvrage a été peaufiné et largement enrichi par l’auteur. Au final, c’est plus de 800 pages que Fred Hidalgo a décidé de publier en deux tomes. En résulte une édition pleine de rires et de larmes… (Antoine Gasquez)


• L’Écho Républicain
(6 juin 2021)

ITV ECHO S A 1

Plus qu’une biographie et plus qu’un témoignage d’une relation forte, le livre de l’auteur Fred Hidalgo est une plongée étonnante dans l’univers de San-Antonio, alias Frédéric Dard. […] Truffé d’anecdotes, de documents jamais vus, Le Roman de San-Antonio est un voyage dans le temps […] avec, en fil rouge, l’histoire d’amitié entre un écrivain star et son premier fan… Étonnant ! (Olivier Bohin)

 


 

==BLOGS ET SITES==

• « Le blog d’Alexandre Clément » :
(2 juin 2022)

[…] Bref, le gros livre de Fred Hidalgo est indispensable car non seulement il apporte une vision un peu nouvelle de Frédéric Dard, complétant ainsi sa biographie, mais il interroge aussi indirectement l’époque dans laquelle notre auteur favori a déployé son talent, il était le plus beau symbole de cette littérature populaire qui finit par faire la peau à la littérature bourgeoise en lui imposant de nouvelles normes. Fred Hidalgo pose une question importante : Frédéric Dard pourrait-il écrire ce qu’il a écrit aujourd’hui, dans cette époque du politiquement correct qui n’est qu’une autre forme de la stérilisation de l’esprit ? (Texte complet à lire sur le blog d’Alexandre Clément).

 


• « Nos Enchanteurs » :
(1er septembre 2022)

Avant même Mai 68, San-Antonio fut, tout comme Brassens, Brel et Ferré ou encore Hara-Kiri, un ballon d’oxygène dans une France gaullienne, coincée, rétrograde. Les années 60 et suivantes se sont nourries d’une pensée libre, drôle et revigorante. Fred Hidalgo a réalisé la première biographie magistrale de Frédéric Dard/San-Antonio : un régal pour la pensée honnête !
[…] Affirmant un véritable amour pour l’humain admirable qu’était Frédéric Dard dans ses idées comme dans la vie, Fred Hidalgo relate moultes anecdotes truculentes, relève de nombreux clins d’œil du destin malicieux, analyse l’apparente dichotomie entre l’auteur de drames sidérants les plus noirs et celui de farces monumentales les plus hilarantes. On découvre comment l’auteur sérieux de C’est toi le venin, humilié par Simenon, prend sa revanche avec Béru et son vocabulaire improbable. […] On découvre tous les pseudonymes de Frédéric Dard, tous ses livres inédits ou oubliés. Au fil des chapitres, marqués par les titres de cette œuvre considérable, on rencontre Jean Richard, Paul Préboist, Gérard Barray et aussi Georges Guétary, Renaud, Henri Tachan et tant d’autres. On plonge dans un océan d’informations, on croit couler et puis on remonte à la surface un peu plus riche dans sa tête et heureux d’avoir trouvé une île loin de nos déprimants rivages. Rien ne manque pour étancher la soif du lecteur. Cet ouvrage est le monument qui manquait au plus insolite des auteurs du XXe siècle, témoin lucide de son temps, philosophe sans le savoir, à l’écriture si jubilatoire. (Texte complet, signé Michel Trihoreau, à lire sur le site Nos Enchanteurs.)

 


• « Georges Brassens par les routes du printemps » :
(14 septembre 2022)

[…] C’est tout cela que nous dévoile Fred Hidalgo dans son passionnant ouvrage. […] Il nous livre, à travers un témoignage affectueux dont il n’a pas son pareil pour nous rendre complices à la lecture, une belle mise en perspective de l’importance de celui qui reçut le Grand prix de littérature policière des mains de Jeanne Moreau en 1957. […] Une somme d’informations extraordinaire nous est offerte sur Frédéric Dard, avec humilité et délicatesse, mais aussi sur la vie culturelle, artistique, littéraire, musicale de l’époque que nous traversons, via la lecture de plus de 800 pages issues d’une somme de travail qu’aurait admirée à coup sûr celui de qui Renaud se rapprocha beaucoup après la disparition tragique de Coluche… » (Texte complet, où l’auteur, Sébastien Lesné, relève certaines passerelles entre les livres de San-Antonio et les chansons de Georges Brassens, en cite d’autres et rappelle que « le sétois moustachu […] manifesta un intérêt certain pour les œuvres du père de San-Antonio, en bonne place dans sa bibliothèque… » sur son blog Georges Brassens, par les routes du printemps…)

 


• Planète Francophone :
(27 septembre 2022)

[…] Autant l’avouer : avant de lire ces deux volumes, je n’avais pas beaucoup navigué dans l’univers de San-Antonio, truffé de personnages rabelaisiens, oublieux de toute langue de bois pour mieux adopter celle inventée par leur créateur. Et pourtant, j’ai dévoré sans retenue ce récit à deux voix et quatre mains. Une biographie, un recueil de souvenirs ? Bien plus que cela : la résultante passionnante d’une longue complicité affective, malgré un écart de vingt-huit ans, entre les deux Frédo. […] La totale sur l’immense écrivain […], avec l’envie constante de découvrir la suite […]. Tout y est, oui, sur l’homme et son œuvre, sans la moindre zone d’ombre ni omission, jusqu’à la perception qu’on en a aujourd’hui. (Texte complet signé Albert Weber, à lire sur le site Planète Francophone).

 


• « Le Roman de San-Antonio, vu par ses lecteurs » :
(30 juillet 2022)

Voir aussi ce florilège composé de dizaines d’extraits de commentaires sur l’ouvrage, complété régulièrement de nouveaux comptes rendus de lecture déposés par ses souscripteurs sur le blog Si ça vous chante.

 

quichote1

Copyright © 2013-2022 Fred Hidalgo Tous droits réservés

Site réalisé par David Balny et Mauricette Hidalgo